Rechercher
  • judith veil

"La cloche de verre" de Sylvia Plath

Dernière mise à jour : août 12

Sylvia Plath est prisonnière d'une "cloche de verre" qui lui révèle, comme une loupe grossissante les aspects conventionnels et futiles qui règlent et raidissent les rapports humains. Son expérience du monde lui apparait comme fabriquée et précaire. Ses pensées secrètes suivent une courbe vertigineuse: d'abord idéalisées, les personnes, les expériences, finissent par la décevoir et la dégoûter.

Le récit commence par la réception d'un prix lui permettant de faire un stage dans un magazine new-yorkais, où la qualité d'écriture ne compte finalement pas autant que d'autres atouts moins nobles. Ses nouvelles amitiés s'avèrent ne pas être aussi fiables qu'elle l'avait cru. Le garçon qu'elle a longtemps admiré de loin se révèle, en lui faisant la cour, prétentieux et puéril. Avec beaucoup d'humour,et une ironie mordante, Sylvia Plath dénonce une réalité mécanique, absurde, fausse et poisseuse, dont la poétesse s'échappe de justesse par le langage avec une exaltation et une rigueur impérieuses.



#autobiographies #SylviaPlath #écriture




10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout